Les années 60

mardi 12 juin 2012 | Théâtre des Zygomars

Ne fais pas le Zigomar !

Hubert Roman travaillait au Service Culturel de la Province de Namur quand on lui demanda d'accompagner une jeune troupe pour un spectacle de marionnettes. Quelle ne fut pas sa surprise quand il apprit que l'on comptait sur lui pour monter le castelet mais également pour manipuler les marionnettes !!!
Malgré sa totale inexpérience à l'époque, il prit un réel plaisir à le faire et demanda alors de s'occuper de cette jeune troupe....la marionnette l'avait conquis!

Il suivait déjà quelques cours d'interprétation et participait à des spectacles amateurs et professionnels, notamment au CDW (Centre Dramatique de Wallonie) de Namur.
C'est là qu'il rencontra Pol Danheux, jeune décorateur, qui travaillait alors pour le CDW, sur un « Ubu Roi » de Jarry avec marionnettes. Pol Danheux prit conseil auprès d'Hubert Roman pour la fabrication et la manipulation des marionnettes.
Ce fut le premier contact entre ces deux hommes qui allaient devenir des complices pour toujours!

Le CDW de Namur ferma ses portes et Pol Danheux vint proposer à Hubert Roman une collaboration autour de son envie de "faire des marionnettes pour les enfants".
C'était en 1965, ils se mirent autour d'une table et créèrent deux personnages :
COCO LABILLE et KRAKSEK, l'un était bon et l'autre mauvais. Il construisirent un castelet avec du bois et de la toile de jute - très bon marché ! - et fabriquèrent des marionnettes à gaine avec l'aide de Mimi Danheux dont les doigts faisaient des miracles dans l'habillage des marionnettes.

Leur objectif était la réalisation de spectacles ludiques sur le bon et le beau, adaptables à toutes les circonstances.
Ceci marque le début des AVENTURES DE COCO LABILLE, dont il y aura : Coco Labille sur la lune, Coco Labille en Afrique, Glou-Glou, Histoires d'omelette, Un mariage à la campagne et d'autres un peu plus tard.

Il fallait un nom pour cette compagnie naissante : "Les Zigomars" car ne dit-on pas aux enfants turbulents "Ne fais pas le zigomar"? Pour des raisons d'esthétisme graphique, le "i" se transforma vite en "y" et c'est ainsi que naquirent Les ZYGOMARS.

Au début de l'aventure, c'est dans une Renault 4 transportant comédiens et matériel que les Zygomars sillonnaient les endroits les plus divers durant les week-ends et jours fériés. Ils jouaient 50 minutes pour 500 FB (12 euros) et l'argent était directement réinvesti dans les créations. Ainsi, la jute du castelet fut-elle remplacée par du velours noir!

Dès 1966, les Zygomars, et surtout Hubert Roman, auront une activité intense au sein de l'UNIMA (Union internationale de la marionnette).

En 1967, la technique évolue et les ils passent de la marionnette à gaine à la marotte, plus grande, mêlée au jeu des comédiens dans une transposition du répertoire traditionnel liégeois de la tringle : FIER A BRAS

Les Zygomars feront, en 1969, leur première sortie du pays pour participer au Festival de CHRUDIM en Tchéquie avec leur spectacle
LE COSMONAUTE .